Supprimer le coton de sa salle de bain

La production de coton est l’une des plus polluantes. Elle fait partie de ces productions qui utilisent le plus d’herbicides, de fongicides et d’insecticides(1), à cela s’ajoute le traitement lié au blanchiment des fibres, leur coloration… GreenPeace a mené plusieurs études à ce sujet : Dirty Laundry, Dirty Laundry 2 et Dirty Laundry reloaded. Il faut également savoir que les graines de coton utilisées sont de plus en plus des graines génétiquement modifiées(2). Bref, la production de coton impacte l’environnement et quand, en prime, on découvre qu’il faut en moyenne 10 000 litres d’eau pour produire 1kg de coton(3), ça donne envie d’éradiquer le coton de sa salle de bains et pas seulement…

Si supprimer complètement le coton est un peu compliqué, il est assez simple de le supprimer de sa salle de bains.

Supprimer les disques démaquillants en coton ou les lingettes jetables

L’alternative est simple : un gant ou des disques lavables. Personnellement, j’ai commencé à supprimer le coton quand j’ai découvert le lapiglove. Je ne suis pas certaine que le mien soit de cette marque (il est vert… et je ne sais plus quel était le nom de la marque), mais c’est ce que je trouve le plus simple et le plus adapté pour vraiment se démaquiller. Au bout de 5 ans, il est toujours opérationnel !

Mais à l’époque impossible de supprimer mon coton. Comment appliquer une eau micellaire ou un hydrolat ? Pourtant, il y a plusieurs possibilités : couper des carrés/ronds dans de vieux vêtements ou draps ou en acheter. Plusieurs marques ont fait leur apparition sur le marché : Les tendances d’Emma, Lamazuna

J’ai testé les lingettes en bambou des Tendances d’Emma et je regrette un peu le choix de la matière. Si j’ai fait le choix du bambou, c’est parce qu’il « pousse comme du chiendent ». Mais je le trouve plus absorbant que les autres matières. Aujourd’hui, je choisirai l’eucalyptus qui est particulièrement agréable.

Supprimer les cotons-tiges

Si si c’est possible ! On trouve des cureoreilles en pharmacie ou via des boutiques zéro déchet comme la marque Lamazuna qui a lancé l’oriculi en version métal ou bambou. Inspiré de ce qu’utilisent les chinois et japonnais, ce petit instrument est juste génial. Adieu rupture de stock de cotons-tiges ! Et gros atout supplémentaire : contrairement aux cotons-tiges, il ne repousse pas le cérumen dans l’oreille donc pas de risque de créer des bouchons. Par contre, il faut s’habituer à son usage car la sensation dans l’oreille est moins agréable qu’avec un coton-tige… mais c’est tellement pratique.

Supprimer les tampons avec la cup ou coupelle menstruelle

Qu’est-ce que la coupelle menstruelle ?

Une sorte de coupe en silicone médical qui remplace tampons et serviettes hygiéniques. On peut la garder jusqu’à 6h. Comme pour les tampons, ne la gardez pas trop longtemps histoire d’éviter de Syndrome du Choc Toxique…

Elle ne se jette pas et se conserve plusieurs années. Les fabricants ne sont pas très précis sur le sujet de la durée de vie de la coupelle, car sa longévité dépend aussi de son entretien. En tous cas, j’utilise la mienne depuis 2010 et toujours pas de souci.

Et là, soit vous vous dites : « ok, on ne me la fait pas à moi, où est l’embrouille ? » ; soit vous êtes comme moi et vous pestez contre les lobby de l’industrie qui, surtout, ne veulent pas voir la « cup » prendre trop de parts de marché. Forcément… un objet qu’on ne jette pas, que l’on n’a pas besoin d’acheter tous les mois, c’est une hérésie !

Les avantages majeurs de la cup

  1. Je ne jette plus de tampons et de serviettes hygiéniques
  2. Je fais des économies
  3. J’oublie que j’ai mes règles.

Sérieusement, quand j’ai découvert la cup, j’ai repensé à toutes mes galères liées aux règles : ne plus avoir de tampons en stock, devoir aller changer discrètement son tampon, se rendre compte qu’il n’y a pas de poubelle dans les toilettes, ne pas savoir que faire de ses tampons usagés pendant un trekking, demander à aller aux toilettes pendant un stage d’arts martiaux parce qu’on doit aller changer son tampon etc. Mais pourquoi on ne m’a pas dit avant qu’une alternative au tampon existait ? (ah oui… les lobby sûrement…)

Elle a bien d’autres avantages la cup, vous trouverez plein d’infos sur le sujet sur les sites des fabricants. Et comme il y a quand même pas mal de choix, pour s’y retrouver et trouver celle qui vous convient le mieux c’est par là : https://www.easycup.fr/description-coupes.html

Et pour trouver plein d’infos, de témoignages, de réponses à vos questions, il y a un forum dédié qui existe depuis pas mal de temps : http://forum.easycup.fr/

Edit : cet article n’aborde pas les serviettes ou culottes menstruelles lavables tout simplement parce que ces produits sont arrivés après la cup, je n’ai donc jamais testé ces alternatives.

Sources

(1) L’utilisation des pesticides en agriculture et ses conséquences pour la santé publique, publié par l’OMS, 1991
(2) Biotechnologie alimentaire moderne, santé et développement : étude à partir d’exemples concrets, publié par l’OMS, 2005
(3) Voir les données publiées par le Water Footprint Network (EN)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *